Le Vieux Village de Goussainville

Mardi 28 avril 2015, 19H15
par Laurence Tourte, Club Audiovisuel du Bouchet
Article publié dans « Le Zoom Survolté »
sortie_club

Goussainville, le Vieux Village, samedi 18 avril 2015.

zoom_339_phot1BÀ partir d’une idée de Jean-Pierre, vidéastes et photographes du CAB, nous sommes partis à la découverte du mystère du village abandonné de Goussainville dans le 95, à une heure de route de Vert-le-Petit. Côté météo, la chance était avec nous, un petit vent frais mais un superbe soleil. À moins d’un kilomètre, à vol d’oiseau, des pistes de Roissy, survit un village fantôme, nid de maisons murées recroquevillées autour d’une église du XVIe siècle.

C’est le Vieux Pays de Goussainville, autrefois cœur historique de la ville, il s’est peu à peu transformé en « village fantôme » depuis la construction des pistes de Roissy. Notre promenade a commencé au hasard, par la rue du pont prolongé, zone habitée, pas de ruines.

zoom_339_phot2

Puis derrière un mur à moitié écroulé que nous enjambons facilement, dans d’un parc très bien entretenu, au milieu d’une belle pelouse, nous découvrons la ruine du château de Goussainville.

zoom_339_phot3

En fait de château, c’est d’une maison bourgeoise qu’il s’agit. Elle est bâtie dans le parc de l’ancien château, d’où son surnom, aux environs de 1860. Malheureusement, une balustrade entoure complètement la demeure dont il ne reste que les murs, un incendie a terminé la destruction de cette demeure en pierres taillées, une marquise rouillée surplombe encore le perron de la porte d’entrée. Les plus téméraires réussissent à trouver un passage dans la balustrade, c’est vraiment dommage d’avoir laissé à l’abandon une si belle demeure.

zoom_339_phot4B

Dans le parc, nous passons un bon moment à photographier l’église Saint Pierre-Saint-Paul, très belle église qui appartient à la commune et qui a été classée aux monuments Historiques en 1914, l’église n’est pas en ruine, les travaux de restauration semblent récents, le petit cimetière derrière l’église a aussi attiré l’œil des vidéastes et des photographes. Enfin dans la rue brûlée, nous découvrons des maisons murées, des graffitis, un piano dans une maison non murée que nous visitons prudemment. En longeant cette rue, on aperçoit des toits effondrés, des murs d’où s’échappent des branches d’arbres, mais aussi des maisons habitées et entretenues.

zoom_339_phot5

Au bout de la rue, une école dont la façade a été rénovée récemment, c’est peut-être le témoin d’un projet de réhabilitation du vieux village déserté. Figé dans les années 70, petit à petit il se meurt. Ce qui a sauvé le village de la destruction, c’est cette église protégée par les Monuments Historiques et quelques dizaines d’habitants irréductibles qui ont refusé de quitter les lieux.

zoom_339_phot6

Après un repas sympathique au Courtepaille de Goussainville, grâce à la sagacité d’Azarie, l’équipe réalise l’interview d’un habitant, Monsieur Pierre Murillo, artiste peintre, installé au Vieux Pays depuis 1968 et qui connaît toute l’histoire ! Mais, je ne vous en dis pas plus, les surprises seront pour les prochaines « Rencontres d’Automne » et le prochain « Printemps de l’Image ». De retour, très heureux de cette belle journée, il nous reste à retrousser nos manches pour partager nos découvertes avec vous.

Laurence Tourte
« Le Zoom Survolté »
Année 37 – N° 339 – Mai 2015


Liens

 


Les Studios du Lac

Olivier DARNAY
do-prod.com © 2009-2016 – Tous droits réservés.
Powered by « Infomaniak ».